Imeruat et Shiness : deux nouveautés chez Wayô Records

wayo_nouveautes

Deux nouveautés viennent enrichir le catalogue en ligne du label Wayô Records. La première d’entre elles n’est autre que Far Saa Far, troisième album d’Imeruat. Avec ce disque, le duo porté par Mina et Masashi Hamauzu continue son exploration musicale en intégrant du chant en japonais et en aïnou mais également en français et en orok, une langue parlée par un très petit nombre de personnes dans l’île de Sakhaline (Russie) et les îles de Hokkaidō (Japon). La chanteuse Mina s’essaie même pour la première fois à la composition avec la piste « Pororororororo », dont vous trouverez le clip ci-dessous. L’album est disponible à l’achat en cliquant ici.

La deuxième nouveauté du label est cette fois une exclusivité, puisqu’il s’agit de la bande originale du jeu Shiness: The Lightning Kingdom, développé par le studio français Enigami. Les 74 pistes de ce double-album ont été composées par Hazem Hawash, également co-fondateur du studio. Notons également la présence de Hiroki Kikuta en tant que co-compositeur du morceau « Promised Heart – Summer » mais aussi de la chanteuse française Mioune sur « Maherian Dreams ». Plusieurs extraits de la bande originale sont disponibles ci-dessous et l’album peut être commandé sur le site de Wayô à cette adresse. Vous pouvez également opter pour le format numérique via iTunes, Amazon ou Google Play.

La BO de « The Legend of Legacy » (Masashi Hamauzu) disponible chez Wayô

legendoflegacy-unedeux

Wayô Records vient d’ajouter à son catalogue la bande originale du jeu 3DS The Legend of Legacy, composée par Masashi Hamauzu.

J-RPG sorti en janvier dernier au Japon, le titre s’était fait remarquer dès son annonce par la présence de plusieurs vétérans de Square-Enix à son générique : s’y trouvent entre autre le scénariste Masato Kato (Chrono Trigger/Cross…), l’illustratrice Tomomi Kobayashi (série des SaGa)… et, bien sûr, Hamauzu. Pour cette bande son, le compositeur s’est entouré de quelques uns de ses collaborateurs les plus réguliers : le pianiste Benyamin Nuss, le violoniste Hijiri Kuwano, le batteur Ippiqui Takemoto, le guitariste Tôru Tabei et la chanteuse Mina.

legendoflegacy-wayo

L’édition proposée par Wayô est une édition propre à l’occident : le contenu musical est identique à la version japonaise de la BO, mais le livret et le packaging sont entièrement traduits en anglais. Elle est proposée à 20 euros (frais de port non inclus) sur le Wayô Shop. Sa sortie coïncide avec celle du jeu en Amérique du nord ; l’Europe, quant à elle, devra attendre jusqu’au premier trimestre 2016 pour mettre la main sur le jeu qui va avec ces musiques.

Ouverture de la boutique Wayô Records aujourd’hui

La boutique Wayô Records ouvre ses portes ce mardi 10 juillet dès 14h00. Pour l’instant, elle ne compte qu’une seule référence, mais pas n’importe laquelle : c’est l’album Black Ocean d’IMERUAT, évidemment. Si certain(e)s ont déjà pu se procurer l’album au Dernier Bar Avant la Fin du Monde le 29 juin dernier, tout le monde pourra désormais profiter de ce bel album.

Les instruments acoustiques, le piano, mais aussi des sonorités plus électroniques s’entremêlent pour former un océan rêveur, sur lequel navigue la voix douce de Mina, parfois accompagnée d’instruments traditionnels Aïnus. Vous pouvez lire la critique de Julien. L’album, accompagné d’une carte collector dédicacée par Masashi Hamauzu et Mina pour les 300 premiers exemplaires, sera en vente pour 20 €. Une fois que vous aurez l’album, n’hésitez pas à venir en parler ici. Personnellement, j’adore les pistes « Imeruat » et « Giant » !

Source : page Facebook de Wayô

 

Critique : Black Ocean

Jaquette de Black Ocean

Le groupe Imeruat nous livre enfin son premier album Black Ocean après un single des plus enthousiasmants ! Épaulé par son fidèle entourage (Mitsuto Suzuki, Toru Tabei etc.), Masashi Hamauzu plonge rapidement ses habitués en terrain connu car la patte du compositeur est présente avec plus de radicalité encore que dans ses précédents travaux. Ce ne sont pas l’hypnotisante « Left » et ses nombreux bruitages téléphoniques ou le beat très électronique et l’ambiance feutrée et progressive de « Black Ocean » qui me feront mentir ! En dehors de ces expérimentations, on retrouve également l’amour de Hamauzu pour les cordes et le piano, un amour on ne peut plus communicatif lorsque les grandioses « Giant » et « Imeruat » se font entendre !

Mais Imeruat, c’est avant tout une vision moderne de la musique aïnoue. Cette dimension-là est insufflée par Mina, descendante de ce peuple, qui, en plus de sa voix, parsème le disque de ses interprétations de tonkori et mukkuri. Une touche dépaysante pour nos oreilles d’Européens mais qui se laisse apprivoiser avec grand plaisir. Qu’elle soit enfantine sur la balade « Morning Plate », fragile sur « Little Me » ou qu’elle adopte un ton plus traditionnel sur « 6Muk » ou l’entrainante « Battaki », Mina arrive brillamment à adapter sa voix douce sur les différents styles composés par son acolyte. Nage-t-on alors en plein bonheur ? Cela serait oublier que cette immersion se voit malheureusement écourtée plusieurs fois par la faible durée de certaines pistes et leur nombre relativement peu élevé. L’auditeur affamé restera donc sur sa faim mais y trouvera en compensation un album aux couleurs variées et souvent lumineuses, contrairement à ce que pouvait augurer le titre.

Le raffinement et la diversité de Final Fantasy XIII, l’humeur joviale de SaGa Frontier II, l’étrangeté expérimentale de Unlimited SaGaBlack Ocean, c’est un peu tout ça à la fois. Mélangé à la saveur aïnoue qu’apporte Mina, on ne peut refuser cette invitation dans l’imaginaire du duo qui, libéré de la contrainte de l’image, réussit à imposer son propre paysage : un océan musical enivrant et constamment renouvelé qu’on ne se lasse pas de parcourir. Jusqu’à la fin du monde.

Avis : Très bon

Coups de cœur :

  • Morning Plate
  • Imeruat (remastering version)
  • Battaki

IMERUAT – Black Ocean
Premier album du duo IMERUAT.

Date de sortie : 29 juin 2012
Prix : 15 euros
Référence : WAYO-001 (publié par Wayô Records)

Composition : Masashi Hamauzu
Arrangements : Masashi Hamauzu, Toru Tabei, Mitsuto Suzuki
Interprétation : Masashi Hamauzu (piano), Mina (chant, tonkori, mukkuri), Toru Tabei (guitare), Mitsuto Suzuki (synthétiseurs), Ippiqui Takemoto (percussions), Hijiri Kuwano (violon)

Acheter le disque sur le Wayô Shop