Critique : NieR: Automata Original Soundtrack

NieR Automata OST

Attendue au tournant : c’est sans doute en ces termes que l’on pouvait le mieux résumer la bande originale de NieR: Automata, si ce n’est le jeu tout entier d’ailleurs. Keiichi Okabe et l’équipe de Monaca avaient eu bien du mal à capitaliser sur la réussite de NieR dans Drakengard 3, dont la musique était d’une bien grande fadeur. Qu’ils se rassurent : avec NieR: Automata, ils sont de retour dans une forme olympique. L’album de la bande originale, comptant trois disques, est sorti tout récemment.

Keiichi Okabe et Keigo Hoashi reprennent leur rôle de compositeurs principaux, et sont accompagnés cette fois-ci de Kuniyuki Takahashi. Le jeu nous transporte encore une fois dans un univers profondément mélancolique : celui d’un futur lointain où la Terre, désertée par les humains, est le vrai-faux champ de bataille des androïdes envoyés par ces derniers contre les robots servant d’armée à des envahisseurs extraterrestres. Pour accompagner les grands moments de cette guerre, la bande originale présente un certain nombre de thèmes d’action grandiloquents, le plus souvent d’inspiration orchestrale et enrichis de chœurs qui ne font qu’en décupler l’intensité, mais qui s’avèrent en fin de compte être les moins intéressants. Certes toujours très bien composés, et avec des reprises mémorables du premier épisode, ils n’ont pourtant pas la beauté et la poésie qui habitent les thèmes d’exploration et des cinématiques ; ceux qu’on entend le plus souvent, et qui restent le plus durablement en tête.

Poursuivre la lecture

Critique : Drakengard 3 Original Soundtrack

drakengard3-ost

Depuis le succès mérité de la bande originale de Nier, il y a quatre ans, le nom de Keiichi Okabe et celui de son studio Monaca ont réussi à s’offrir une place dans la liste des compositeurs de jeu vidéo japonais à surveiller. Comme une suite logique, Square Enix a fait appel à eux pour écrire la musique de Drakengard 3, nouvel épisode de cette franchise dont Nier est considéré comme un hors série. L’exploit, malheureusement, n’a pas été reproduit.

Car ce qui faisait toute la fraîcheur des musiques de Nier s’est presque totalement envolé, pour laisser place à une bande originale bipolaire très vite lassante, faute de diversité. Chacun des deux disques s’inscrit en effet dans un style particulier, qui ne varie presque pas. Le résultat était inévitable : ce qui paraît réussi dans un morceau unique semble s’émousser à chaque nouvelle piste exploitant la même approche. Sur le premier CD, nous avons une sélection de musiques d’inspiration orchestrale qui peuvent sembler intenses pour le premier auditeur venu, mais dont les rythmiques simplistes et les sonorités synthétiques un peu plates n’ont pas tellement de saveur. La deuxième partie de tous ces thèmes de combat voit l’intervention d’un chant, correspondant à l’une des particularités du système de jeu, ce qui apporte un brin de piquant, mais qui ne peut pas non plus tout sauver.

Poursuivre la lecture

Piano Collections Nier Gestalt & Replicant

Album arrangé de Nier Gestalt & Replicant sur PS3 et Xbox 360.

Date de sortie : 21 mars 2012
Prix : 2800 yens
Référence : SQEX-10303 (publié par Square Enix)

Composition :
MoNACA (Keiichi Okabe, Kakeru Ishihama, Keigo Hoashi)
Arrangements :
Keigo Hoashi, Kumi Tanioka, Masato Kouda, Ryûichi Takada, Yuri Misumi
Interprétation :
Keigo Hoashi, Kumi Tanioka, Ryûichi Takada, Yuri Misumi


Un album de reprises des musiques de Nier au piano. Supervisé par Keiichi Okabe, il verra ses musiques arrangées par Keigo Hoashi, Kumi Tanioka, Masato Kouda, Ryûichi Takada et Yuri Misumi, et interprétées par la même équipe (Masato Kouda en moins).

Liste des pistes

A venir.

Un premier extrait pour NieR Tribute Album -echo-

Annoncé il y a moins d’un mois, l’album arrangé de NieR refait parler de lui en proposant un premier extrait sur son site officiel. Sans prendre non plus trop de risques, cette mise en bouche aux accents trip-hop s’avère néanmoins réussie. On espère que l’album maintiendra ce niveau de qualité tout en proposant quelque chose qui tranchera plus nettement avec la bande originale. En attendant de goûter à l’intégralité de l’album le 14 septembre prochain, vous pouvez vous faire un début d’avis en suivant ce lien.

.