Article : Musique de jeu vidéo et musique classique, du complexe originel à la révolution Merregnon

VGM-classique_banniere

En cette rentrée 2015, le monde des amateurs de musique de jeu vidéo frémit d’excitation. À l’heure où sont publiées ces lignes, le producteur allemand Thomas Böcker et son équipe des studios Merregnon s’apprêtent à présenter à Bonn, pour la première fois au monde, leur tout nouveau concert, Final Symphony II. Dans les semaines qui suivront, ils emmèneront ces partitions reprenant les musiques de Final Fantasy V, VIII, IX et XIII à Londres, puis au Japon, où elles seront présentées lors de concerts à guichet fermé. Un succès peu surprenant : Böcker est devenu un nom majeur de la musique de jeu depuis 2009 et son concert séminal Symphonic Fantasies, dont la qualité musicale ébouriffante avait fait l’effet d’une bombe. Pour l’occasion, nous nous proposons de revenir sur l’histoire et l’essence de cette révolution à travers un prisme bien particulier : celui de la relation complexe que la musique de jeu vidéo entretient avec la musique classique.

Poursuivre la lecture

Concerts à Paris : Final Fantasy, encore et toujours

piano-op_dw_paris2016

Malgré une offre toujours plus pléthorique, le succès rencontré à Paris par les concerts dédiés à Final Fantasy semble intarissable. Cette semaine, deux nouveaux événements « officiels » viennent d’être annoncés pour les mois prochains dans la capitale française.

Poursuivre la lecture

Un nouveau volume des berceuses vidéoludiques de Gentle Love (Norihiko Hibino)

Prescription for Sleep: Game Music Lullabies Volume II

Le duo Gentle Love, composé de Norihiko Hibino (saxophone) et Ayaki Saito (piano), publie aujourd’hui une suite à son album de reprises sorti il y a un an, Prescription for Sleep: Game Music Lullabies.

Ces reprises s’inscrivaient dans la continuité des travaux de Hibino sur les vertus thérapeutiques de la musique, et conciliaient cet aspect de son œuvre avec le monde de la musique de jeu vidéo, dans lequel il a connu ses plus grands succès. Sa suite, sobrement intitulée Prescription for Sleep: Game Music Lullabies Volume II, prolonge bien évidemment cette démarche, en proposant une nouvelle fois des relectures de quelques fameuses musiques de jeu sur un ton jazzy très doux et calme, propice à l’apaisement. Une composition originale conclut par ailleurs la tracklist, que voici :

01 Kids Run Through the City Corner – Final Fantasy VI (musique originale Nobuo Uematsu)
02 Troian Beauty – Final Fantasy IV (musique originale Nobuo Uematsu)
03 The Streets of Whiterun – The Elder Scrolls V: Skyrim (musique originale Jeremy Soule)
04 The One Who Is Torn Apart – Xenogears (musique originale Yasunori Mitsuda)
05 Courage Under Fire – Shovel Knight (musique originale Jake Kaufman)
06 The Moon – DuckTales (musique originale Hiroshige Tonomura)
07 Scattering Blossoms – Chrono Trigger (musique originale Yasunori Mitsuda)
08 Oath to Order – The Legend of Zelda: Majora’s Mask (musique originale Kôji Kondô)
09 Snake Eater – Metal Gear Solid 3: Snake Eater (musique originale Norihiko Hibino)
10 Close Up – Composition originale

L’album est disponible dès maintenant en téléchargement sur loudr et iTunes, et à l’écoute intégrale sur Spotify.

La tournée A New World (Final Fantasy) de passage à Lyon en octobre

anw-lyon

Après une première française à Paris en novembre dernier, la série de concerts A New World: intimate music from Final Fantasy passera en région lyonnaise à l’automne prochain.

L’association Gones’ Entertainment Kulture nous donne ainsi rendez-vous le 10 octobre 2015 à 21h au cirque Imagine, dans la commune de Vaulx-en-Velin, pour une représentation du spectacle conçu par Arnie Roth. Celui-ci sera bien évidemment présent pour assurer la direction musicale de l’événement, accompagné de l’inévitable Benyamin Nuss au piano, ainsi que d’un orchestre constitué pour l’occasion sous le nom « The New World Players ».

La communication un peu floue de l’organisateur promet le « premier concert symphonique » dédié à Final Fantasy en région Rhône-Alpes, mais précisons bien, pour éviter toute déception, que le concept de ce concert s’articule autour d’un orchestre de chambre d’une dizaine d’instrumentistes. Les billets « standards » seront proposés au tarif de 40 euros. 100 places « VIP » à 60 € seront également disponibles, garantissant l’accès à une séance de dédicace avec Arnie Roth et Benyamin Nuss, ainsi qu’un placement prioritaire en salle. La mise en vente aura lieu le lundi 20 avril prochain.