Sam Lake et Petri Alanko racontent l’histoire des musiques des jeux Remedy

Dans le cadre du Slush Music d’Helsinki, un évènement rassemblant des professionnels de l’industrie des technologies de pointe et de la musique, Sam Lake et Petri Alanko ont tenu une conférence pour présenter la musique des différents jeux du studio Remedy. Ces deux noms sont bien placés pour parler de l’histoire musicale du studio finlandais puisque ce premier, en plus d’être le visage de la société, est directeur créatif et scénariste, tandis que Petri Alanko est le compositeur des deux derniers jeux en date de Remedy, à savoir Alan Wake et Quantum Break (il a également laissé son nom au générique de Trials Fusion).

Avec humour et originalité, les deux hommes sont revenus sur le rôle et l’utilisation de la musique dans les différents titres du studio, de Death Rally en 1996 à Quantum Break en 2016. Entre autres, les noms des compositeurs Kärtsy Hatakka (Max Payne 1 et 2), Kimmo Kajasto (Max Payne 1 et 2) et Perttu Kivilaakso (Max Payne 2) sont évoqués, ainsi que le nom d’un autre Finlandais dont nous avons beaucoup parlé dans nos colonnes, à savoir Jonne Valtonen, qui est à l’origine des musiques du premier jeu de Remedy.

Bien sûr, le groupe Poets of the Fall est également présenté puisqu’on leur doit la chanson de fin de Max Payne 2, nommée « Late Goodbye ». De retour pour Alan Wake, les musiciens de Poets of the Fall incarnaient les membres d’un groupe fictif au sein du jeu appelé The Old Gods Of Asgard, qui interprétait trois chansons composées pour les besoins de l’histoire : « Children of the Elder God », « The Poet and the Muse » et « War ».

Les bons plans de la musique de jeu au format numérique

Exemples d'albums liés à la musique de jeu trouvables sur iTunes

Posséder un CD dans sa version dématérialisée n’est peut-être pas aussi charmant qu’avoir une version physique : le contenu du livret, l’odeur du papier neuf, les illustrations, ou tout simplement la joie de déballer un nouvel objet pour l’ajouter fièrement à sa collection, tout ça fait défaut quand on achète sur une boutique en ligne. Mais quand il est possible de trouver un album a un prix dérisoire ou, encore mieux, un album épuisé et introuvable dans sa version CD, ça n’est plus tout à fait la même histoire.

Voici quelques bonnes affaires trouvées sur iTunes et divisées en trois parties : les affaires à moins de 5 € pour les petites faims, celles à moins de 10 €, plus consistantes, et celles qui restent intéressantes malgré un prix situé entre 10 et 25 €, généralement parce qu’il s’agit de bandes originales généreuses en quantité de musique (la « Sound Box » de Devil May Cry contient ainsi 127 morceaux pour une quinzaine d’euros). Notez que nous n’avons pas ajouté à la liste chaque épisode des différentes franchises et que vous risquez de faire des découvertes en explorant directement le catalogue des différents services en ligne.

L’article sera mis à jour régulièrement. Nous prendrons également en compte Bandcamp dans un avenir proche. N’hésitez pas à indiquer vos bons plans dans les commentaires !

 

Hideaki Kuroda sort un album solo : Tokishirube

Jaquette de l'album Tokishirube

Le compositeur Hideaki Kuroda sortira le 26 décembre 2016 un album de sept titres débordant de nostalgie intitulé Tokishirube. Ce mot créé sur le modèle de « michishirube » (panneau indiquant la direction) remplace le terme « michi » (route) par « toki » (temps).

En fonction des personnes, je pense que ce terme peut renvoyer à beaucoup de choses : des évènements marquants, des souvenirs, etc.Hideaki Kuroda

Ancien employé de Procyon Studio aujourd’hui free-lance, le multi-instrumentiste avait pour idée d’enregistrer un album sans lien avec le jeu vidéo sur lequel il aurait tout fait, comme à son habitude, mais il a fini par faire appel à trois chanteuses avec qui il souhaitait travailler : Tenori Erie, Aaya Midorizaka et la jeune et brillante rionos.

Poursuivre la lecture