Distant Worlds à Paris en 2013

Après Londres, Paris. « Enfin ! » diront certains. Oui, enfin, le concert Distant Worlds, consacré aux musiques de la série Final Fantasy, débarque en France ! Ce sera évidemment à Paris, au Palais des Congrès précisément. Ce n’est pas une, mais trois dates qui sont prévues :

  • Vendredi 11 janvier 2013, 20h00
  • Samedi 12 janvier 2013, 20h00
  • Dimanche 13 janvier 2013, 14h30

C’est un orchestre symphonique de plus de 70 musiciens, accompagné par 32 choristes, qui donnera les représentations. Nobuo Uematsu sera présent les trois jours en tant qu’invité d’honneur, et il montera sur scène pour interpréter avec le chef d’orchestre Arnie Roth « Dark World » de Final Fantasy VI. La nouvelle est belle, l’euphorie nous gagne tous un peu, mais il faut bien sûr une contrepartie financière à ce bel événement.

Ainsi, ne comptez pas vous rendre au concert sans débourser au minimum 69 €. L’orchestre, l’événement et la salle sont suffisamment prestigieux pour justifier un tel prix, surtout si vous n’avez jamais pu assister au concert. Si en revanche vous souhaitez intégrer le « Carré d’Or », c’est-à-dire les meilleures places, l’addition monte à 130 €. Enfin, pour ceux qui veulent un autographe, une poignée de main et une photo avec Maître Uematsu, sachez qu’il vous faudra payer la bagatelle de 200 €… Dommage que le prix soit si élevé (surtout quand d’autres l’incluent gratuitement dans leur prestation !), transformant ainsi un potentiel moment convivial et magique en argument marketing réservé à une élite.

Toutes les infos sont sur le site officiel de Distant Worlds. Les tickets seront en vente à compter du 30 juin, 10h00.

12 commentaires

  1. luciole   •  

    Lalalasymphonicgamemusicconcertslalala…
    Allez, c’est quand même une occasion à ne pas manquer, depuis le temps qu’on le réclame.

  2. type0   •  

    Jvais craquer, mélomane de FF comme je suis….ça strouve, ça sera le premier et dernier concert distant worlds chez nous..alors autant marquer le coup du mieux possible!^^

  3. cleme255   •  

    Ca fait cher… mais je risque de craquer, c’est sûr !

  4. Clément   •  

    Je m’efforcerai de garder un ton neutre car j’en ai le devoir, je pense, mais : je n’irai pas à ce concert.

  5. Denys   •  

    Autant je raterai pas les concerts de novembre, qui sont originaux, autant DW, à ce prix-là, c’est euh fuuuuu. Bref, comme Clément je pense.

  6. tiburce   •  

    C’est cher, et je trouve le principe du « ticket VIP » franchement limite, dommage…

  7. avril   •  

    Putain ça coûte bonbon…mais ça fait tellement envie 🙁
    Bon allez, si les résultats de mon semestre me vont, ça m’fera la p’tite folie de récompense !

  8. mindswap   •  

    Mouais… Je constate que plus le temps passe, plus les représentations sont chères.
    Déjà, à Stockholm, pour 140 € on avait deux places dans la zone la plus chère, plus deux Meet&Greet (poignée de main, autographe, photo…). Et la salle est magnifique. D’ailleurs, Arnie Roth m’avait dit à ce moment-là (juin 2010) qu’un concert à Paris serait très vite annoncé, probablement à l’occasion d’un JapanExpo.
    Au Royal Albert Hall, à Londres, c’était déjà 140 € juste pour deux places… mais la salle est vraiment magnifique.
    Paris, 140 €, trois représentations, et le prix d’un billet Meet&Greet juste indécent. Je ne connais pas le palais des congrès, mais je doute que la salle soit aussi prestigieuse que le Royal Albert Hall… tout ça pour une playlist qui de toutes façons sera quasiment identique…

    Bon, il faut tout de même saluer le fait que ce soit le premier Distant Worlds chez nous, et que tout le monde n’a pas eu la chance de les voir ailleurs en Europe… et que près d’une centaine de musiciens et choristes, ça se paie.
    Un « Fisherman’s horizon », un « Memoro de la stono », un « Dancing mad » en concert, c’est vraiment une expérience exceptionnelle. Le voyage n’est pas donné, mais au moins, que ceux qui habitent près de Paris en profitent, ça vaut vraiment le coup :).

    Espérons juste que tout cela ne deviendra pas inaccessible aux amateurs du monde entier… et que les tournée de Masashi Hamuzu resteront plus… démocratiques.

  9. Denys   •  

    Une chose est certaine : pour la tournée Hamauzu, il ne faudra pas s’endetter pour serrer la main des artistes voire discuter avec eux… C’est même compris dans le prix du billet.

  10. mindswap   •  

    … et pouvoir lui dire « Vielen dank » en face 🙂

  11. Clément   •  

    Hé bien, mindswap, je pense que tu as parfaitement résumé la chose !

  12. mindswap   •  

    Héhé merci ^^

Répondre à cleme255 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.