Quelques indications sur le marché japonais de la musique de jeu

La RIAJ (Recording Industry Association of Japan) a mis en ligne les résultats d’une enquête sur les habitudes de consommation musicales de 5000 personnes. Ce qui est bien avec cette enquête, c’est qu’elle sépare les genres musique de jeu et musique d’animation, ce qui nous permet d’y voir un peu plus clair sur ces marchés un peu opaques.

Parmi les 5000 sondés, 4,4% indiquent avoir acheté un album neuf de musique de jeu au cours des six mois précédant l’enquête, contre 5,7 % en 2010. À titre de comparaison, les cinq genres les plus populaires sont la J-pop (50,3%), le J-rock (19,4%), la pop internationale (16,8%), la musique d’idole (15,5%) et le rock international (15,1%).

En regardant les tranches d’âge, on s’aperçoit que les personnes qui achètent le plus d’albums de musique de jeu sont les jeunes garçons (18,7% des collégiens, 23,2% des lycéens).

À noter que cette enquête distingue bien les albums entiers et les singles. Sur les consommateurs de singles, c’est 6,6% du panel qui a acheté de la musique de jeu dans les six mois précédant l’enquête.

Un stand de vente de musique de jeu

4 commentaires

  1. type0   •  

    Comment faire face à la vague de filles hystériques des boysbands japonais?….

  2. Clément   •  

    C’est clair…..

  3. jazzman   •  

    J’avoue… ça domine vraiment !

  4. Denys   •  

    Cela dit, une enquête reste une enquête ! D’ailleurs, le faible score de la K-pop me surprend en comparaison avec le nombre d’émissions japonaises qui reçoivent des groupes coréens et le nombre de dramas coréens en VO. Bon, l’an prochain, elle fera un score bien plus élevé, à mon avis, mais sa popularité est déjà bien au-dessus de celle de la musique de jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.