Sam Lake et Petri Alanko racontent l’histoire des musiques des jeux Remedy

Dans le cadre du Slush Music d’Helsinki, un évènement rassemblant des professionnels de l’industrie des technologies de pointe et de la musique, Sam Lake et Petri Alanko ont tenu une conférence pour présenter la musique des différents jeux du studio Remedy. Ces deux noms sont bien placés pour parler de l’histoire musicale du studio finlandais puisque ce premier, en plus d’être le visage de la société, est directeur créatif et scénariste, tandis que Petri Alanko est le compositeur des deux derniers jeux en date de Remedy, à savoir Alan Wake et Quantum Break (il a également laissé son nom au générique de Trials Fusion).

Avec humour et originalité, les deux hommes sont revenus sur le rôle et l’utilisation de la musique dans les différents titres du studio, de Death Rally en 1996 à Quantum Break en 2016. Entre autres, les noms des compositeurs Kärtsy Hatakka (Max Payne 1 et 2), Kimmo Kajasto (Max Payne 1 et 2) et Perttu Kivilaakso (Max Payne 2) sont évoqués, ainsi que le nom d’un autre Finlandais dont nous avons beaucoup parlé dans nos colonnes, à savoir Jonne Valtonen, qui est à l’origine des musiques du premier jeu de Remedy.

Bien sûr, le groupe Poets of the Fall est également présenté puisqu’on leur doit la chanson de fin de Max Payne 2, nommée « Late Goodbye ». De retour pour Alan Wake, les musiciens de Poets of the Fall incarnaient les membres d’un groupe fictif au sein du jeu appelé The Old Gods Of Asgard, qui interprétait trois chansons composées pour les besoins de l’histoire : « Children of the Elder God », « The Poet and the Muse » et « War ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.