Hideaki Kuroda sort un album solo : Tokishirube

Jaquette de l'album Tokishirube

Le compositeur Hideaki Kuroda sortira le 26 décembre 2016 un album de sept titres débordant de nostalgie intitulé Tokishirube. Ce mot créé sur le modèle de « michishirube » (panneau indiquant la direction) remplace le terme « michi » (route) par « toki » (temps).

En fonction des personnes, je pense que ce terme peut renvoyer à beaucoup de choses : des évènements marquants, des souvenirs, etc.Hideaki Kuroda

Ancien employé de Procyon Studio aujourd’hui free-lance, le multi-instrumentiste avait pour idée d’enregistrer un album sans lien avec le jeu vidéo sur lequel il aurait tout fait, comme à son habitude, mais il a fini par faire appel à trois chanteuses avec qui il souhaitait travailler : Tenori Erie, Aaya Midorizaka et la jeune et brillante rionos.

Vendu uniquement sur le site japonais d’Amazon pour le moment, le disque pourrait un jour être disponible en version numérique, même si sa cible prioritaire est le public japonais, les textes ayant été soigneusement rédigés dans cette langue.

En tant que compositeur et arrangeur, Hideaki Kuroda a travaillé sur des projets tels que Tembo The Badass Elephant et Pokémon Rubis Oméga et Saphir Alpha. Il a également créé de nombreux effets sonores et enregistré en tant qu’instrumentiste pour bon nombre de titres. Sur le dernier Pokémon (Soleil et Lune), il a composé un morceau, en a arrangé deux, s’est occupé de la programmation du synthétiseur et a joué de la guitare, de la basse, du bouzouki irlandais, de l’accordéon, de l’harmonica, de la vielle à roue. Il a même enregistré sa voix et ses sifflements. Oui, le terme « multi-instrumentiste » est bien choisi pour le décrire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *