Brad Fuller : disparition d’un pionnier

Nous apprenons avec tristesse le décès, hier 2 janvier, de Brad Fuller, nom aujourd’hui peu connu mais néanmoins emblématique dans l’histoire de la musique de jeu vidéo et du sound design. Doté d’une solide formation musicale, cet ingénieur est le plus souvent salué pour sa carrière chez Atari Inc. de 1982 à 1996, où il fut directeur du secteur son de la Home Computer puis de la Coin-Op Division, avant d’être nommé Director of Engineering en 1993. Par la suite, il a monté sa propre boîte, Sonaural, en 2002, et plutôt concentré son travail sur le son dans les jeux de simulations réalistes. 

Touche-à-tout et avant tout expérimentateur sur le plan technique, comme de nombreux personnages de cette époque, il a travaillé sur la mise au point de diverses interfaces, mais a aussi, entre autres, participé au développement d’un programme de synthèse vocale amélioré avec un système de reconnaissance des phonèmes et de combinaison de voyelles intégré, destiné à l’Atari 1450 XLD (sortie annulée). Interrogé en Novembre dernier dans l’émission ANTIC, il confiait que l’une de ses fiertés était d’avoir fait imposer la séparation de la création du son de l’élaboration des autres technologies dans le développement d’un jeu, permettant une liberté jusqu’alors inespérée. Les différentes versions de son Stand Alone Audio Board permirent alors à son équipe de développer et composer de façon totalement indépendante du Hardware pour Atari.

Mais il était aussi compositeur et, en plus d’avoir arrangé certaines musiques de films pour arcade et console 8-bit (Indiana Jones and the Temple of Doom sur NES, Star Wars : The Empire Strikes Back pour arcade…) ou participé au portage des jeux Donkey Kong sur Atari 800, il est l’auteur de bandes-son restées dans les mémoires telles que Marble Madness ou certaines versions de Tetris que nous pouvons encore écouter sur son Soundcloud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *