Koshiro évoque son arrangement du thème de Rydia

Photo du coffret de X’mas Collections II.

À l’occasion de la sortie de X’mas Collections II, à savoir son premier travail pour Square-Enix, Yûzô Koshiro a accordé une longue interview au site japonais 4gamer.net. Il y parle en détails de son arrangement du thème de Rydia, l’un des morceaux emblématiques de Final Fantasy IV.

Mais avant de lire le petit compte-rendu qui va suivre, nous vous recommandons d’écouter un extrait de cette piste (la onzième).

Jaquette de Christmas Collections 2

Premièrement, Koshiro est interrogé sur la façon dont il en est arrivé à participer à ce projet, ce à quoi il répond que MM. Yamanaka et Umezu de Square-Enix lui ont tout simplement envoyé un mail pour lui commander un arrangement d’une piste de son choix. Pour se mettre dans l’esprit, Koshiro a alors écouté le premier volume de cette compilation de Noël et il s’est rendu compte que les compositeurs avaient repris les thèmes de façon plutôt libre, là où il s’attendait à davantage de sons scintillants de cloches en tous genres. Face à cette grande liberté de choix, il a décidé de ne pas faire les choses à moitié et d’arranger une musique de Final Fantasy. C’est en cherchant un thème qui lui soit familier tout en n’ayant pas déjà fait l’objet de nombreux arrangements qu’il a arrêté son choix sur Rydia, de FFIV.

Le journaliste questionne ensuite le compositeur sur ce qu’il faisait, à l’époque de la sortie de FFIV. Koshiro répond que, comme il l’a déjà indiqué dans plusieurs interviews, il n’a pas joué aux FF à l’époque de leur sortie, n’ayant pas d’intérêt pour les RPG et préférant de loin la Megadrive ou les jeux d’arcade. Plus loin dans l’interview, il justifie ce manque d’intérêt par sa passion d’alors pour les jeux d’action mais aussi par son style de vie. Plutôt que de s’asseoir des heures devant son téléviseur à la maison, il préférait aller en boîte de nuit deux à trois fois par semaine, puis terminer la nuit dans des salles d’arcade. Ce préjugé au sujet des RPG lui a plus tard donné des regrets et il s’y est mis, notamment par le biais d’Etrian Odyssey, dont il a composé la musique. Le fait que le jeu soit sorti sur console portable l’a arrangé, puisqu’il pouvait y jouer dans les transports. À ce propos, Koshiro précise que le RPG sur lequel il a passé le plus de temps est le remake de Dragon Quest V sur Nintendo DS, et qu’il a eu un grand choc le jour où il en a perdu la cartouche : « c’est comme si j’avais perdu un membre de ma famille », dit-il en riant.

Yuzo Koshiro

Photo ©4Gamer.net

Sur sa récente familiarité avec la musique de Final Fantasy, Yûzô Koshiro indique qu’elle s’est notamment déclarée à l’occasion de concerts de musique de jeu où il était invité, mais que l’évènement le plus déterminant a été le jour où il a appris que Nobuo Uematsu avait révisé au dernier moment le son de FF IV en entendant celui d’ActRaiser, ce qui l’a surpris et rendu franchement heureux à la fois. Ceci dit, le compositeur précise qu’il était alors particulièrement confiant au sujet de la musique d’ActRaiser, pensant qu’elle avait cinq ans d’avance sur le reste des points de vue de la programmation et du son. Reste que l’attention d’Uematsu l’a honoré.

Pendant sa carrière, Koshiro avait surtout écouté des thèmes de combat d’Uematsu comme des références de travail, mais ce n’est qu’il y a quelques années qu’il y est revenu et qu’il a compris l’engouement existant pour la musique de ce dernier.

Interrogé au sujet du thème de Rydia en particulier, le compositeur dit que, sans avoir fait le jeu, il avait compris qu’elle devait être un concentré de souvenirs pour les joueurs. D’après lui, la mélodie est simple mais belle et pleine de raffinement. C’est pourquoi il a cherché à garder cette simplicité tout en la « décorant » afin qu’elle soit dans l’esprit de Noël. « Étant donné le caractère du morceau, j’avais calculé que l’arranger simplement pour orchestre suffirait à le faire sonner comme une musique de Noël. Néanmoins, je ne voulais pas la dénaturer, à tel point que j’ai hésité à y mettre une modulation. […] Pour les joueurs, la musique originale représente tout, c’est pourquoi j’ai tenu à la respecter. Un arrangement peut aller dans des directions infinies, et si détruire la musique originale peut produire des résultats intéressants, personnellement je souhaite rendre un arrangement fidèle tant qu’on ne me commande pas le contraire ». Pour ce faire, le compositeur s’est interdit de modifier la mélodie d’Uematsu, s’autorisant de l’originalité uniquement dans le contrepoint et dans l’accompagnement. Au final, après avoir réécouté la musique originale, il avoue ne pas avoir ressenti de bizarrerie, ce qui l’a rendu plutôt satisfait de son travail.

Nobuo Uematsu et Yuzo Koshiro

Nobuo Uematsu et Yûzô Koshiro (via Twitter)

 

Dans la deuxième partie de l’interview, Koshiro évoque les différences entre l’époque de ses débuts et aujourd’hui, un sujet dont il dit avoir longuement parlé avec Nobuo Uematsu dans les loges d’un concert qui s’est tenu cet été au Japon. En plaisantant, il déclare qu’il est plus difficile de percer aujourd’hui, notamment à cause des vieux comme lui qui limitent les débouchés, et ajoute qu’en contrepartie d’un plus grand nombre de jeunes compositeurs et d’une meilleure accessibilité de la composition, l’originalité semble se perdre.

Koshiro raconte aussi une anecdote qu’il a entendue par Kenji Itô et selon laquelle la moustache d’Uematsu serait une conséquence d’ActRaiser. « D’après itoken [Kenji Itô], M. Uematsu était tellement occupé à reprendre le son de FFIV à l’approche de la date limite qu’il avait arrêté de se raser ».

X’mas Collections II est sorti le 27 novembre 2013. Vous pouvez le commander depuis le monde entier sur le site Play-Asia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.